• +228 92 08 51 62
  • info@esperanceloyola.org

Formations

OCTROI DES KITS DE TRAVAIL AUX JEUNES DESCOLARISES

Suite au Projet de Promotion de la Santé et de l’Entrepreneuriat des jeunes déscolarisés d’Agoè et ses environs, financé par African Jesuit Aids Network (AJAN), 100 jeunes déscolarisés de la Chambre Régionale des Métiers qui avaient suivi la première phase de la formation théorique en Entrepreneuriat et en Activités Génératrices de Revenus (AGR), ont été évalués à travers un test psychotechnique.

Séance de test psychotechnique

Après ce test, les 10 meilleurs jeunes ont été primés. Le choix de ces lauréats a été fait suivant des critères bien spécifiques. Il s’agit des critères de vulnérabilité, d’innovation, de créativité et de gestion du bien matériel. Parmi ces lauréats, nous comptons 02 jeunes filles couturières, 04 jeunes filles tresseuses, 02 jeunes filles coiffeuses et 02 jeunes garçons coiffeurs. Les 10 lauréats ont reçu des kits de travail pouvant leur permettre de démarrer leurs Activités Génératrices de Revenus pour apporter un soutien à leurs familles vulnérables. Ces kits sont composés de machines à coudre pour les couturières, des accessoires de coiffure dame et homme pour les coiffeuses et coiffeurs et des miroirs et autres accessoires pour les tresseuses.

Don de kits de travail à une lauréate coiffeuse

Les lauréats remercient d’ores et déjà les donateurs et les Centres Sociaux Loyola.

Les jeunes formés et les encadreurs

Rita A. K. ALABA,
Chargé de communication

« Voir toute chose nouvelle en Christ” avec les jeunes déscolarisés des Centres Sociaux Loyola, Lomé – Togo.

Dans le cadre du Jubilé de l’année Ignatienne (500 ans), African Jesuit Aids Network (AJAN) a financé un projet au Centre Espérance Loyola (CEL) sur la promotion de la Santé et l’Entreprenariat des jeunes déscolarisés d’Agoé et ses environs à Lomé au Togo. Dans le cadre de l’implémentation des activités dudit projet, 3405 jeunes des corps de métiers ont été sensibilisés dans 5 Cellules Cantonales de Métiers sur le VIH/Sida, l’alcool et les drogues et les grossesses précoces en période d’apprentissage.  De même, la sensibilisation « Door to Door » a permis de conscientiser 306 ménages sur les voies de contaminations et les mesures de prévention de la Covid-19 pour éviter de nouvelles infections au sein des familles et aussi promouvoir la vaccination.

300 jeunes en apprentissage ont été dépistés au VIH et à l’hépatite B sur 6 sites abritant la « Clinique mobile ». Des affiches ont été conçues à l’occasion pour renforcer les messages chez les jeunes et leurs pairs.

Dépistage VIH/Sida et Hépatite B

Dans la lutte contre les abus sexuels sur mineurs et personnes vulnérables, une rencontre de réflexion a aussi regroupé 35 leaders communautaires et le personnel des Centres Loyola. Il s’agit spécialement de renforcer la protection des mineurs dans les familles et communautés d’Agoé et aussi de faire connaitre la procédure de prise en charge des victimes.

Rencontre de réflexion des leaders communautaires et le personnel des Centres Loyola

Toujours dans l’implémentation du projet, une formation pratique en fabrication de savon a permis à 30 jeunes filles d’apprendre un métier innovant pour promouvoir la création d’entreprise et l’autonomie.

Atelier de fabrication de savon

100 jeunes sélectionnés dans la Chambre de Métiers ont participé également à des phases de formations théoriques en Entreprenariat et en Activités Génératrices de Revenus (AGR). Ces ateliers ont été subdivisés en petits groupes pour mieux atteindre les objectifs prédéfinis. Les jeunes étaient contents et sont très enthousiastes pour suivre ces formations avec les experts facilitateurs. C’est une formation continue qui va primer les 10 meilleurs des participants.

Les repères de création de son entreprise
Les échanges sur la création et la gestion de son entreprise

Après une évaluation, ils recevront des kits de travail pour démarrer leurs AGR et apporter leur soutien à leurs familles vulnérables.

Il est à signaler que les activités du projet prendront fin en octobre. Toutes les activités se déroulent dans le respect total des mesures barrières contre la Covid-19.

Tous les bénéficiaires des Centres Sociaux Loyola – Centre Espérance Loyola remercient d’ores et déjà les donateurs.

Ornela Emefa PAKOU

Rita Kafui ALABA

Réflexion sur les stratégies de prévention des abus sexuels sur mineurs et personnes vulnérables

Étaient au rendez-vous le personnel des Centres Sociaux Loyola (CCL-CEL), les collaborateurs et les Leaders communautaires.

LES FEMMES VIVANTES AVEC LE VIH/SIDA FACE AU COVID-19, Lomé – TOGO

Les bénéficiaires vivant avec le VIH/SIDA du Centre Esperance Loyola – CEL  ont été pris d’assaut par la pandémie du Coronavirus. Difficile de lutter contre la pandémie de Covid-19 et les problèmes majeurs liés au VIH.

Veille sur le lavage des mains et sur la distanciation entre les femmes

Doivent–elles rester en confinement pour ne pas se surinfecter ou contracter le coronavirus ? Et la faim, la prise des ARV,  les orphelins en charge ? Un traumatisme total.  Pour le moment, les actions du  CEL ne se limitent qu’aux sensibilisations générales sur le Covid-19.

Pain de savons fabriqués par les femmes

Malgré un grand ralenti des activités, les bénéficiaires sous Activités Génératrices de Revenus (AGR), avec l’appui de Manos Unidas sont obligées de côtoyer les autres femmes des marchés environnants pour pouvoir vendre leurs marchandises et survivre avec tous les risques possibles. Celles qui sont dans les coopératives se retrouvent au Centre Esperance – CEL pour les activités ponctuelles comme la fabrication des savons avec le respect des mesures barrières mises en  place par le Gouvernement togolais.

Fabrication de pains de savon par les femmes réunies en coopérative au CEL

LES CENTRES SOCIAUX LOYOLA DE LOME ET LES LEADERS COMMUNAUTAIRES S’ARMENT POUR LA PROTECTION DES ENFANTS CONTRE LES ABUS SEXUELS

Les Centres Sociaux Loyola – Lomé, ont organisé la formation des Leaders Communautaires le vendredi 28 Février 2020, sur la protection des enfants contre les abus sexuels. Le but est d’outiller les personnes clés et influents d’Agoè et ses environs à mieux faire face aux abus sexuels faits sur les enfants en lien avec l’addiction aux drogues-alcools, les IST/VIH-SIDA et les grossesses précoces. C’est une des mesures préventives de protection des enfants contre des abus sexuels et la prise en charge adéquate de ceux qui sont victimes. Il est à noter que dans les maisons, les quartiers, les églises, les écoles et dans la communauté les enfants en l’occurrence les filles /mineures sont les plus vulnérables. Les modules ont portés sur : les types d’abus, comment reconnaître un abuseur, les signes d’un abus sexuel, la prise en charge par les examens cliniques, l’accompagnement psychologique de la victime et de l’abuseur ainsi que leurs familles, les procédures juridiques et enfin la différence entre protection et prévention. Les cas d’une personne en position d’influenceur et qui la décision d’apporter une aide quelconque à un bénéficiaire en besoin à le pouvoir de protéger comme nuire à la personne vulnérable en face de lui. Un cas réel qui caractérise les leaders communautaires. Les leaders ont été regroupés en sous-groupe de 10 personnes selon leur secteur d’intervention et ont mené des réflexions sur comment combattre le fléau  au sein de leur environnement de travail et ont proposés des solutions innovantes et les dispositions à prendre. La participation a été active avec des partages  et expériences vécues.

Carrefour : Etude de cas et plénière sur les stratégies de prévention des abus dans nos communautés

Durant la formation, de divers témoignages vivants ont été partagés par les acteurs tant en milieu scolaire comme extrascolaire et qui démontrent combien le sujet est d’actualité et porte préjudice aux enfants et aux familles.

Intervention de la formatrice sur les types d’abus (définition, causes, conséquences et prise en charge)

Au total quarante (40) Leaders Communautaires dont les enseignants d’écoles, les chefs traditionnels, les moniteurs et monitrices des jeunes en apprentissage, quelques religieuses, les professionnels de la santé et les membres du staff des Centres Loyola ont pris part à cette formation. A la fin de la session, les outils de travail tels que le Manuel sur la prévention (AHAPPY), la Convention Internationale Relative aux Droits de l’Enfant-UNICEF et la Déclaration Générale sur la Protection de l’Enfant des Centres Sociaux Loyola ont été distribués pour servir de support aux participants. Les leaders Communautaires sont à leur tour envoyer pour non seulement sensibiliser la population environnante aussi mais former aussi des pairs éducateurs pour plus de vulgarisation du message et atteindre bon nombre de la population.

Ornela Emefa PAKOU, Chargée des Projets

LOYOLA LOME SOCIAL CENTERS AND COMMUNITY LEADERS ARM FOR THE PROTECTION OF CHILDREN AGAINST SEXUAL ABUSE

The Loyola-Lomé Social Centers organized the training of Community Leaders on Friday February 28, 2020, on the protection of children against sexual abuse. The goal is to equip key and influential people in Agoe and the surrounding area to better deal with child sexual abuse related to drug addiction, STIs / HIV-AIDS and early pregnancies.
It is one of the preventive measures to protect children from sexual abuse and the adequate care of those who are victims. It should be noted that in homes, neighborhoods, churches, schools and in the community children, in this case girls / minors are the most vulnerable. The modules focused on: the types of abuse, how to recognize an abuser, the signs of sexual abuse, treatment by clinical examinations, psychological support for the victim and the abuser and their families , legal procedures and finally the difference between protection and prevention. The cases of a person in position of influencer and who the decision to bring any assistance to a beneficiary in need in the power to protect as harming the vulnerable person in front of him.

Crossroads: Case study and plenary session on strategies to prevent abuse in our communities

A real case that characterizes community leaders. The leaders were grouped into a sub-group of 10 people according to their area of ​​intervention and carried out reflections on how to combat the scourge within their working environment and proposed innovative solutions and the measures to be taken. Participation was active with sharing and lived experiences.

During the training, various living testimonies were shared by actors both in school and out of school and which demonstrate how current the subject is and which prejudices children and families.

Instructor intervention on types of abuse (definition, causes, consequences and management)

A total of forty (40) Community Leaders including school teachers, traditional leaders, monitors of young apprentices, some nuns, health professionals and staff members of the Loyola Centers took part in this training. . At the end of the session, the working tools such as the Prevention Manual (AHAPPY), the International Convention on the Rights of the Child-UNICEF and the General Declaration on the Protection of the Child from Loyola Social Centers were distributed to support participants. Community leaders are in turn sent to not only raise awareness of the surrounding population, but also to train peer educators for more popularization of the message and reach many of the population.

                                                                              Ornela Emefa PAKOU, Project Manager

Sensibilisation

JOURNÉE DE SENSIBILISATION DE MASSE EN MILIEU EXTRA-SCOLAIRE

La problématique des abus sexuels sur les enfants attire de plus en plus l’attention de la population togolaise en général et tout particulièrement des représentants des services sociaux qui ont à intervenir dans les situations reliées à cette problématique. Les Centres Sociaux Loyola, pour dire « NON » aux abus sexuels sur les enfants en lien avec les IST/VIH/SIDA, les grossesses précoces, les traumatismes, les blessures physiques et intérieures,  et autres,  se sont encore mobilisés pour sensibiliser les jeunes en milieu extra-scolaire ce Lundi 16 Décembre 2019. En effet, la cible choisie était composée des apprentis, patronnes et patrons de la Cellule Cantonale de la Chambre Régionale des Métiers –Section Agoè.

Séance de sensibilisation – Série de témoignages

Ceux sont les enfants qui, sont sollicités et impliqués dans la sensibilisation. Il s’agit d’une sensibilisation des pairs par les pairs. Les messages véhiculés sont de vivants témoignages vécus soit personnellement, soit par un proche. Comme messages véhiculés, nous pouvons citer entre autres : «  Brisons le silence, l’abus sexuel sur mineur est une réalité » ; «  Abus sexuel sur mineur, parlons-en » ; « Stop ! Violences sexuelles faites aux enfants » ; « Enfant non protégé égale Enfant en danger » ; « Zéro grossesses précoces, Zéro abus sexuels sur mineurs, Zéro alcool et drogue pour mineurs » ; «  Oui à la prévention des abus sur mineurs » … Tous ces messages sont placé sous le thème : « Ensemble, luttons contre les abus sexuels sur mineur(e)s, la drogue, les IST-SIDA et les grossesses précoces » La sensibilisation s’est déroulée sous une ambiance de concert musical de la part du Club Musical des Centres Sociaux Loyola. Cet évènement est également marqué par des questions-réponses sur le thème abordé et les messages véhiculés des différents témoignages. Les gagnants se sont repartis avec des prix de récompenses et même de consolation. La journée a été marquée par les danses chorégraphiques, la réjouissance populaire sous fond musical et le partage de nourriture.

Séance de sensibilisation – Animation culturelle

Rita ALABA

Protection de l'enfant

Les Préférences Apostoliques et la Protection de l’enfant au cœur de l’actualité des Centres Sociaux Loyola

En ce Mercredi, 25 Octobre 2019, la direction et le staff des Centres Sociaux Loyola (Centre Espérance Loyola-CEL et Centre Culturel Loyola -CCL) se sont réunis pour réfléchir sur les quatre Préférences Apostoliques de la Compagnie de Jésus tout en analysant les risques  de l’environnement du travail en vue d’une meilleure Protection de l’Enfant.

Renforcement de capacité du Staff des Centres Sociaux Loyola sur la Protection de l'enfant.
Renforcement de capacité du Staff des Centres Sociaux Loyola sur la Protection de l’enfant.

C’est dans une atmosphère d’échange conviviale que le Directeur des Centres Sociaux Loyola, le Père Désiré YAMUREMYE, Sj,  dans ses interventions, a invité le personnel à accorder une attention particulière, dans l’exercice des fonctions, aux quatre Préférences Apostoliques de la Compagnie de Jésus  qui sont  : Aider les gens à trouver Jésus Christ et à le suivre ; Marcher aux côtés des pauvres, des personnes blessées dans leur dignité, des exclus et de ceux que la société considère sans valeur, dans une mission de réconciliation et de justice ; Cheminer avec les jeunes -les accompagner dans la création d’un avenir plein d’espoir et enfin Prendre soin de notre Maison Commune -travailler, avec la profondeur de l’Évangile, à la protection et au renouveau de la Création divine.

Quand à ce qui concerne l’analyse des risques sur la Protection de l’Enfant, le Directeur a exhorté le personnel à la prise en compte des droits fondamentaux de l’enfant. Ceci, étant donné que nous sommes au service des enfants et des jeunes, surtout ceux vulnérables.  L’intérêt de l’enfant se doit d’être au centre de toutes actions dans les locaux des Centres Sociaux Loyola. Il s’agissait pour le staff et la direction de relire le protocole et le manuel de procédures en vue d’un renforcement de capacité et d’un nouvel engagement tant pour les nouveaux que pour les anciens. Il a été convenu de revoir notre protocole et le code de conduite que chacun doit s’engager à respecter en y posant sa signature.  Signalons que depuis l’année apostolique écoulée, dans chaque bureau et lieu de rencontre au sein des Centres, la charte des Nations Unies concernant la protection de l’enfant est affiché à un endroit visible pour  rappeler à chacun et à chacune qu’en toutes circonstances l’enfant est à protéger. 

Renforcement de capacité du Staff des Centres Sociaux Loyola sur la Protection de l'enfant.
Renforcement de capacité du Staff des Centres Sociaux Loyola sur la Protection de l’enfant.

Rita A. K. ALABA

Rentrée Scolaire 2019 - 2020

« MAGIS » au cœur de la Rentrée Scolaire des Enfants des CENTRES SOCIAUX LOYOLA, Lomé

Dans le souci de soulager la peine des parents qui n’ont pas les moyens de subvenir aux besoins de leurs enfants à l’aube de la rentrée scolaire au Togo, le partenaire MAGIS–Italie a donné l’opportunité aux Centres Sociaux Loyola d’offrir un appui scolaire aux Orphelins et Enfants Vulnérables (OEV) d’Agoè et ses environs.

Ils étaient au total tous sexes confondus 115 enfants de cours primaire, secondaire et lycée qui  ont reçu des fournitures scolaires ce jeudi 12 septembre 2019.  Il est à rappeler que les Centres Sociaux Loyola (CCL – CEL) de coutume appuient les enfants exposés inscrits sur leur file active et qui ont bien réussi leur année scolaire. C’est un moment de partages des difficultés et des peines rencontrées au cours de l’année scolaire passée. C’est aussi l’occasion d’encourager et de soulager les peines de nombreux parents (maman et tuteurs) qui n’ont pas de moyens pour subvenir à l’éducation et à la formation intégrale de leurs enfants. Il a été rappelé aux parents de protéger leurs enfants contre les violences et abus de tout genre en vue de leur épanouissement. De même, les enfants ont été sensibilisés sur « comment bien préparer sa rentrée scolaire en vue d’une bonne réussite en fin d’année » et « comment éviter les IST/VIH/Sida ». Aux filles en particulier, celles de collèges et lycées, les questions de grossesse et de gestion des menstruations ont été abordés.

Ce fut une journée pleine d’activités intenses couronnées par le partage des kits scolaires par niveau. En rappel, la rentrée scolaire au Togo cette année est prévue pour le lundi 16 septembre 2019. Nous souhaitons d’ores et déjà une bonne et agréable rentrée à tous les écoliers et élèves du collège et lycée au Togo et encourageons les parents d’être à l’écoute des préoccupations des enfants dans leur vie scolaire. Enfin, nous remercions le partenaire « MAGIS-Italie » d’être toujours au cœur des besoins des Orphelins et Enfants issus de familles vulnérables tout en leur donnant la chance de continuer leurs études et formations. 

Rentrée Scolaire 2019 - 2020

Don de fournitures scolaires – Rentrée 2019 – 2020

 Ornela Emefa PAKOU
delegue_PAO

Discernement et Leadership en Apostolat Jeune

Du 16 au 18 Août 2019, s’est déroulé à Nairobi un atelier de travail sur le : « Discernement et Leadership en Apostolat Jeune» organisé par la Conférence Jésuite d’Afrique et de Madagascar (JCAM).  Il a été marqué par la participation des jésuites et des collaborateurs travaillant en milieu jeune, délégués de différents pays : Afrique du Sud, Burundi,  Cameroun, Ethiopie, Kenya, Madagascar, Nigéria, Rwanda, Tanzanie, Togo, Zambie et Zimbabwe représentant les provinces de l’Afrique et du Madagascar.

Dans son mot introductif, le Président du JCAM, le Père A. E. Orobator, SJ a lancé l’atelier en mettant le thème en relation  avec les quatre Préférences Apostoliques Universelles de la Compagnie de Jésus. Dans cet élan, il a vivement encouragé les participants à devenir des catalyseurs, des ambassadeurs, des champions et des leaders ignaciens tout en faisant preuve de créativité et d’ouverture dans leur ministère avec les jeunes.

Intervention du Père Orabator, SJ, Président du JCAM
Intervention du Père Orabator, SJ, Président du JCAM

Au cours des sessions plénières et des travaux en carrefour organisés par l’équipe de coordination menée par l’Assistant du Président du JCAM, le P. John The Baptist Anyeh Zamcho, SJ, divers  modules et diverses préoccupations furent abordés, tels que le discernement, l’accompagnement spirituel, la supervision spirituelle, l’accompagnement des jeunes, la pratique des conversations spirituelles et de l’ Examen biquotidien ainsi que  les défis à relever. Il est à rappeler que les différents formateurs et facilitateurs à l’instar des Pères Jésuites Mboya , Zoundi, Malulu, Chilufya,  Nyongesa, Tenda ainsi que de Mademoiselle Puleng, au passage de leur modules respectifs,  ont insisté sur les lignes directrices qui doivent  être définies au préalable entre le « Directeur» et le « Dirigé » en vue d’éviter les abus.

Délégués de la PAO
Délégués de la PAO

Les pays en l’occurrence des centres d’interventions des participants, les études de cas  et les contributions en idées fondées sur les réalités concrètes des différents pays des participants ont permis  d’enrichir la session toute en la rendant fructueuse. En somme, il est à retenir que pour un apostolat fructueux et sans cesse récréatif, les encadreurs et formateurs doivent faire preuve de disponibilité, d’écoute et de flexibilité dans leur rapport avec les jeunes.

Le ton est ainsi donné aux délégués de rendre utile cette formation dans leurs diverses provinces pour un service de qualité aux côtés des jeunes qui restent une couche exposée.

Délégués de Madagascar
Délégués de Madagascar

En concluant la session dans une atmosphère fraternelle et conviviale, il fut spécialement recommandé aux différentes équipes coordinatrices de médiatiser la session afin d’actualiser son caractère historique, étant la première du genre à être organisée par le JCAM.

Yves TASSI, SJ. & Ornela Emefa PAKOU (Délégués de la PAO)

Congrès Annuel de JENA – 2019

Le congrès annuel de JENA (Jesuit Justice and Ecology Network Africa) auquel prend par actuellement (05 au 09 août 2019) en Afrique du Sud le Directeur Exécutif des Centres Sociaux Loyola, le Père Désiré YAMUREMYE, SJ.

Photo de groupe – Congrès de JENA